L’autotest de dépistage du VIH disponible en pharmacie est un nouvel outil de dépistage qui vient compléter l’offre existante en la matière. Il ne peut toutefois être utilisé pour dépister une éventuelle contamination au VIH que si la dernière prise de risque (rapport sexuel non protégé, déchirement ou glissement du préservatif, partage d’une seringue ou d’un matériel infecté) remonte à trois mois minimum.

Si le délai écoulé depuis la dernière prise de risque est inférieur à trois mois, l’autotest de dépistage du VIH est incapable de fournir un résultat fiable. Toute personne voulant se faire dépister doit s’adresser à un médecin ou à un centre de dépistage. De nombreux centres proposent un dépistage gratuit et anonyme.

Pour trouver l’adresse du centre de dépistage le plus proche: xxxxxxxxxxxxxxxxxx

Il existe aujourd’hui un traitement d’urgence préventif qui peut réduire fortement les risques de contamination par le VIH. Ce traitement doit impérativement être entamé dans les 72 heures qui suivent la prise de risque ou l’exposition au VIH. Pour en bénéficier, il faut se rendre dans l’un des centres de référence sida (le jour) ou au service d’urgence de l’hôpital où se trouve le centre de référence sida (la nuit, le week-end et les jours fériés)