Actualites Actualites

  • La campagne sur les CJC
    le 24 janvier 2021 à 6 h 37 min

    Alcool, cannabis, cocaïne, ecstasy, jeux vidéo, tabac… La consommation de votre enfant vous inquiète, il est devenu difficile d’aborder le sujet sans que cela tourne au conflit ? Il existe un lieu pour en parler et faire le point afin d’éviter qu’une consommation évolue en addiction, ce sont les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC). Pour les faire connaître, la Mildeca, le Ministère chargé des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes ainsi que l’Inpes lancent une campagne de communication. Ces spots mettent en scène les visions caricaturales et fantasmées induites par des conduites potentiellement addictives, et montrent comment les CJC peuvent être un lieu de retour au dialogue entre l’adolescent et ses parents. Animées par des professionnels des addictions et de l’adolescence, les CJC accueillent les jeunes et/ou les parents pour évaluer la situation et proposer si besoin un suivi personnalisé. Il...

  • ASUD ouvre une plateforme "Drogues et hépatite C"
    le 24 janvier 2021 à 6 h 37 min

    Sur son site internet, l’association Auto-Support des Usagers de Drogues (ASUD) vient de lancer une rubrique « Drogues & Hépatite C ». A travers 9 fiches pratiques, les internautes pourront connaître la maladie, s’informer sur le dépistage, acquérir les gestes pour prévenir la transmission du virus et comprendre comment se soigner. Ces outils à la fois complets et accessibles permettront à chacun, quel que soit son degré d’implication, de trouver des informations qui le concernent directement. Les personnes intéressées pourront également échanger sur ces sujets à l’aide de forums consacrés à la maladie et aux traitements. Articles en lien : La réduction des risques

  • Plus de 2000 joueurs ont cherché l’aide des CSAPA en 2014
    le 24 janvier 2021 à 6 h 37 min

    En France, le Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) sont les structures vers lesquels les personnes en difficulté avec une addiction peuvent se tourner pour être aidées. L’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) vient de publier un bilan de la fréquentation de ces centres en 2014 et depuis 2007. Parmi les personnes reçues, les personnes qui consultent pour un problème d’addiction sans substance sont en constante augmentation. En 2014, 8000 personnes qui consultaient en CSAPA ont déclaré que leur premier problème était un problème d’addiction sans substance. Parmi elles un peu plus d’une sur quatre (environ 2000) a un problème de jeu d’argent et de hasard. Ce sont surtout des hommes (75%) dont la moyenne d’âge est de 42 ans, ce qui en fait un groupe d’âge moyen assez élevé parmi les différents groupes consultant en CSAPA. La prise en charge des addictions...

  • Création de Santé publique France
    le 24 janvier 2021 à 6 h 37 min

    Depuis le 1er mai, l’ensemble des services du Groupement d’intérêt public Addictions drogues alcool info service (Adalis) sont repris par la nouvelle Agence nationale de santé publique, Santé publique France. Les services d’aide à distance (ligne téléphonique et site internet) de Drogues info service sont intégrés à la nouvelle agence et poursuivent leurs missions d’information et d’aide en direction des publics. Découvrez l’ensemble des missions de Santé publique France sur son site internet : www.santepubliquefrance.fr Lire le communiqué de presse

  • Participez à l'enquête européenne en ligne sur les drogues
    le 24 janvier 2021 à 6 h 37 min

    Sept pays européens dont la France lancent une grande enquête européenne en ligne sur la consommation de drogues. Les consommateurs de cannabis, ecstasy/MDMA, cocaïne et amphétamines (y compris méthamphétamine) de plus de 18 ans sont invités à y participer. Cette étude est anonyme. La compléter nécessite entre 10 et 15 minutes. Elle vise à connaître les quantités et les fréquences d’utilisation des différentes drogues illicites ainsi que les sources d’approvisionnement des usagers. Les résultats seront publiés courant 2017. En France, cette initiative est pilotée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) en partenariat avec l’Observatoire européen des drogues situé à Lisbonne. Six autres pays (la Croatie, la République tchèque, la Lettonie, les Pays-Bas, la Suisse et le Royaume-Uni) proposent le même  questionnaire. Je participe   Article en lien : En savoir plus sur